L’île des égarés

Un polar à huis clos

De curieux cambriolages s’associent depuis quelques semaines aux tempêtes et à la brume insistante. Rien ne disparaît, seulement des papiers épars comme soulevés par un coup de vent.

« Le filet bloqué sur un taquet d’amarrage pour mieux le hisser, le bateau se mit à tanguer violemment, se cabra puis s’emballa. Stanislas tomba en arrière tandis que je me cramponnai à la barre.
― Qu’est-ce qui s’est passé ?
― Le filet s’est pris dans quelque chose…
Stanislas le remonta lentement, maintenant sans résistance.
― Qu’est-ce que c’est que ça ?
Je m’approchai. Stanislas dégagea sa prise. Nous nous regardâmes. Un os long. Un fémur peut-être ?
― Tu crois qu’il est d’origine humaine ?
― C’est possible, oui. »

Jonathan, jeune commandant de police, tout juste muté sur cette île apparemment paisible, doit résoudre ces étranges intrusions. Et va faire ressurgir un terrible passé.

⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ Un vrai plaisir de lecture

L’intrigue, ambiance, décors, tension grandissante… tout est réuni pour faire de l’Ile des égarés un excellent polar. L’écriture est très agréable et je me suis surprise à ne plus lâcher le roman à mesure que les rebondissements se multipliaient.

⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ Un superbe polar

J’ai adoré l’ambiance du livre et la personnalité de Jonathan. Le style est simple et agréable à lire.

⭐️ ⭐️ ⭐️ ⭐️ ⭐️ Une île où il fait bon se perdre

L’auteur sait recréer une atmosphère typiquement insulaire, un lieu de vie qui se referme sur lui-même. L’intrigue s’impose doucement et permet au lecteur de découvrir des personnages attachants et soulève peu à peu un lourd passé bien camouflé. Un auteur à suivre.